Faire une aérotriangulation avec le logiciel "PMS3D" et des clichés numériques

Cliquer sur la rubrique désirée pour aller sur le bon chapitre
G01
G02
G03
G04
Paramètres

G01: Stopper la fonction en cours.
Notamment l'arrêt d'un calcul ou d'un traitement trop long lancé par erreur ou nécessitant un changement de paramètres.
G02: Dessin des mesures d'aérotriangulation sur les images.
Plusieurs méthodes existent."Draw Filter" ne dessine que les points concernés par le filtrage. "Filter+Stéréo" ne dessine que les points filtrés qui sont dans les 2 images stéréos. La couleur varie selon que le point est hors tolérance, qu'il est dans une seule vue, qu'il est sélectionné.
G03: Formule de filtrage des point.
Ce filtrage est appliqué sur les listes d'affichage des points.
Si le premier caractère est "_" alors les lettres qui suivent correspondent au 1er caractère du nom des points concernés.("_Ad" >> les auto points et les densification points seront acceptés).
Le signe "-" inverse la sélection : "_-Ad" >> les auto points et les densification points ne seront pas acceptés.
G04: Mode d'affichage des écarts.
On peut choisir les mètres (unités terrain), les mm (unités clichés) ou les pixels (unités images).

G10: Paramètres généraux du Dossier.
On peut choisir les mètres (unités terrain), les mm (unités clichés) ou les pixels (unités images).

PA 01
PA 02
PA 03
PA 04
PA 05
PA 06
PA 07
PA 08
PA 09
PA 10
 

(PA 01) :  Cette valeur correspond à la valeur par défaut des mesures relatives aux saisies manuelles (Grounds points, Ties Points). Le bouton [>>G. Ties Pts] Applique cet Emq à toutes les mesures sur les GPoints et TPoints du Dossier.
(PA 02) :  Cette valeur correspond à la valeur par défaut des mesures relatives aux AutoPoints (Issus du Matching). Le bouton [>>Auto Points] Applique cet Emq à toutes les mesures des AutoPoints du Dossier.
(PA 03) :  Choix de la méthode de calculs en Bloc selon les moindres carrés (PA 04) :  Active le calcul des offset de trajectographie. Seuls les offset demandés (cochés dans le page "Trajectographie") seront pris en compte
(PA 05) :  Calibre la focale de toutes les caméras ayant une focale variable (chaque cliché a une focale différente). Voir en page caméra pour le type de focale associée à chaque caméra.
(PA 06) :  Calibre la focale de toutes les caméras ayant une focale fixe à recalculer.
(PA 07) :  Fait entrer les points de densification dans tous les calculs de compensation moindres carrés (sinon, les 'da123..' ne sont pas pris en compte.
(PA 08) :  Nombre minimum d'itération et nombre maximum lors d'un calcul selon les moindres carrés. La méthode GAUSS prend ces paramètres divisés par 2.
(PA 09) :  Demande de calibration de la caméra courante. Le point principal et éventuellement le rapport d'échelle Y/X de chaque pixel de l'image. Avec les nouvelles caméras, ce rapport est généralement de 1
(PA 10) :  Demande le calcul des corrections radiales et de pincushion. Vérifier que sur chaque caméra que cette option est possible. Il est généralement de 1

1) Méthode rapide pour caler des images
  1. Ouvrir un fichier d'aérotriangulation vide (à l'ouverture, ne pas mettre de nom de fichier ou 'escape')
  2. Aller directement à la rubrique "Clichés" et glisser vos images dans la liste des clichés (confirmer la transformation des fichiers .JPG en .tif)
  3. Aller à la rubrique "Autocorrélation" et cliquer "Aero toute Automatique".
  4. Eventuellement faire une mise à l'échelle en cliquant sur le bouton "Mise à l'échelle"
  5. Rubrique "Modeles", créer vos modeles et double cliquez sur le modèle désiré.
Cette méthode est expéditive et ne fonctionne que pour des petits projets ne nécessitant pas de précision de calculs. Les valeurs de focale de caméra sont extraites des fichiers image (sous réserve qu'ils soient tagués dans l'image). Il n'y a pas de calibration de caméra. Généralement, il faut passer par les différentes phases décrites dans les chapitres suivants pour obtenir de meilleurs résultats.

2) Définir la caméra
CA01
CA02
CA03
CA04
CA05
CA06
CAMenu

PMS3D sait calculer avec plusieurs caméras dans un même fichier.
On y définit les coordonnées des points fiduciels, la focale, et la hauteur de vol.
Ces informations peuvent être sauvegardées dans un fichier ASCII et rechargées ultérieurement.
CA01: Permet de choisir la camera courante parmi une liste. Cette liste contient les caméras du chantier.
Il est possible d'en insérer d'autre en en rechargeant une nouvelle ou en modifiant celle qui est courante. (Changement de son NOM).
CA02: Correspond à la liste des points fiduciels de calage. Il sont en général exprimé en mm. L'unité doit être la même que celle de la focale.
Dans le cas de caméras numériques, l'ordre des points est le suivant :
    -Point 1 = Point Haut-Gauche de la Photo.
    -Point 2 = Point Haut-Droite de la Photo.
    -Point 3 = Point Bas-Droite de la Photo.
    -Point 4 = Point Bas-Gauche de la Photo.


CA03: Permet de définir le type de focale concernant cette camera.

CA04: Définis les éléments de calibration qui peuvent être recalculés.
Par exemple, pour recalculer le PPA de cette caméra, il faut cocher la case correspondante.
Il faut également cocher le calcul de PPA dans les paramètres généraux de la compensation en Bloc (PARAMETRES).

CA05: Est une Zone d'édition, permettant de définir une correction de la caméra.

Vous pouvez définir une correction Radiale de la façon suivante :
RADIALCOR;2.00;0.0378;0.0688;0.0934;0.1096;0.1145;0.1056;....  
RADIALCOR >> Correction Radiale ;
2.00 >> Pas de 2 mm . La correction au centre de l'objectif est toujours égale à 0.
0.0378 >> Pour un rayon de 2mm , il y a une correction de 0.0378mm soit 37.8 microns (Si les unités de clichés et focale sont exprimés en mm).
0.0688 >> Pour un rayon de 4mm , il y a une correction de 0.0688mm.
Ainsi de suite pour les corrections suivantes.

Vous pouvez définir des coefficient de correction K radial et de Pincushion de la façon suivante :

  1. en mm (unités cliché)
    KRADIALmm;-4.740900e-005;6.476800e-009;2.017800e-011
    PINCUSmm;-1.238600e-005;4.847100e-007
  2. en Pixel (Unités image)
    KRADIALpix;-4.740900e-005;6.476800e-009;2.017800e-011
    PINCUSpix;-1.238600e-005;4.847100e-007
    FLAGGRID;1
  3. en unités pour focale unitaire (type PIX4D par exemple)
    KRADIALp4d;-4.740900e-005;6.476800e-009;2.017800e-011
    PINCUSp4d;-1.238600e-005;4.847100e-007
    FLAGGRID;1
correction de distorsion radiale:
DX = X*(K1*R^2 + K2*R^4 + K3*R^6 + K4...)
DY = Y*(K1*R^2 + K2*R^4 + K3*R^6 + K4...)

correction de "pincushion" (distorsion tangentielle) (Plus faible et non obligatoire)
DX = P1 * 2*X*Y + P2 * (R^2+2*X^2) +
DY = P2 * (R^2 + 2*Y^2 ) + P1 * 2*X*Y

avec :
X,Y = X,Y Image "brute" ramenée au centre perspectif ; unités en Pixels. Sens Image vers Terrain
Si FLAGGRID;1 alors :
X,Y = X,Y Image "corrigée" ramenée au centre perspectif ; unités en Pixels. Sens Terrain vers Image
C'est le mode de fonctionnement de la plupart des logiciels.

R =SQRT (X*X + Y*Y)
R^2 = R à la puissance 2

Vous pouvez définir une correction selon une  Grille de la façon suivante :
GRIDCOR;3;5
GRIDCOR01;-1.1,1.2;1.3,1.4;1.5,1.6
GRIDCOR02;-2.1,2.2;2.3,2.4;2.5,2.6
............
GRIDCOR05;-5.1,2.5;1.1,2.2;4.1,2.5
 
Explication:
GRIDCOR;3;5 >> Correction selon Grille (en Pixels), définie sur 3 colonnes et 5 Lignes .
GRIDCOR01;-1.1,1.2;1.3,1.4;1.5,1.6 >> Corrections 1ére Ligne (Y pixel=0). En Xpix=0, Correction X = -1.1 et correction Y = 1.2. En X=Taille Image X, Correction X = 1.5 et correction Y = 1.6
GRIDCOR05;-5.1,5.2;1.1,2.2;4.1,2.5 >> Corrections dernière Ligne (Y pixel=Taille image en Hauteur). En Xpix=0, Correction X = -5.1 et correction Y = 5.2.....
Même principe pour les lignes intermédiaires.

Les Corrections : RADIALCOR et GRIDCOR se Cumulent si elles figurent toutes les 2.
Attention : Que ce soit en mode Radial ou en mode Grille, les corrections se font au niveau des coin de chaque tuile de l'image, l'intérieur est compensé en proportionnel.
Si les corrections sont très importantes, il est conseillé de diminuer la taille des tuiles des images pour garder une bonne précision.
Avec des tuiles de 128x128 pixels, des corrections radiales de plusieurs 1/10éme de mm sont parfaitement corrigées. 

CA06: Permet de sauver les valeurs de la caméra actuelle ou dans insérer une nouvelle.

2.1) Menu relatif à la caméra courante

CAM01
CAM02
CAM03
CAM04
CAM05

 
CAM01: Cette fonction transforme les corrections actuelles en mode Formule.
Par exemple si votre calibration actuelle est de la Forme :
RADIALCOR;1.00;-0.0002;-0.0012;-0.0040;-0.0093;-0.0179;-0.0303;

Cela pourra être remplacé par La formule:
KRADIALpix;-3.4837e-009;1.0522e-016;4.7762e-025
KPINCUSpix;-1.2327e-008;-2.5220e-008


CAM02: Permet d'importer une Calibration GRILLE de type Bingo.
Les données sont de la forme :
* Correction grid from BINGO´s additional parameters for camera H3_35_11_05_22
* step width : 2
* x´, y´ min. and max. : -30 30
40.9 62.7 -30.0 -30.0
40.0 62.9 -28.0 -30.0
38.7 63.1 -26.0 -30.0
.....
Les 2 premières colonnes correspondent aux correction X et Y en Microns (valeur Clichés)
Les 2 suivantes sont les coordonnées X,Y clichés du point correspondant.

CAM03: Import et Export des éléments de cette caméra sous un fichier --.x-cam, Fichier utilisé par PHOTOMOD.
Seules les corrections KRADIAL,PINCUS et RADIALCOR sont importées et Exportées.

CAM04: Cette fonction est éliminée. Elle est intégrée au calcul en Bloc.

CAM05: Cette fonction est éliminée. Elle est intégrée au calcul en Bloc.

3) Importer les points de calage si nécessaire.

PTm01
PTm03
PTm05
PTm07

PT01
PT02
PT03
PT04
PTm03
PTm08
PTm04
PTm06

Boutons (PTm01)(PT01) pour Importer, Exporter les points dans un fichier ASCII. En général on importe les points à partir d'un fichier ASCII de la forme:
Nom_Point, X, Y, Z, EmqX, EmqY, EmqZ.
Boutons (PT02) pour importer les points à partir d'un jeu de sélection AUTOCAD.
Boutons (PT03) pour éliminer les points inutiles (AutoPoints ayant moins de 2 mesures).
Boutons (PT04) Impose une Hauteur de Textes lors de l'export de ces points vers Autocad.
Menu (PTm03) Pour Recalculer les coordonnées moindres carrés des Ties Points sélectionnés en fonction des calages actuels des Clichés.
Menu (PTm04) travaille sur un jeu de sélection de points. Vous pouvez changer leur type mais également les exporter ou changer leurs Emq.
Menu (PTm06) Pour importer/exporter les points d'aérotriangulation en ASCCII ou Vers Autocad.
Menu (PTm07) Pour supprimer des points et les mesures associées par sélection Autocad.
Menu (PTm08) Pour effacer les coordonnées relatives et les coordonnées issues de la compensation en bloc.
Cela est utile quand le calcul en blox diverge.Une fois ces coordonnées effacées, les calculs peuvent à nouveau converger.
Les points doivent dabord êtres exporter dans Autocad. Par sélection graphique vous pouvez alors éliminer les points qui vous paraissent faux. Menu (PTm05) Pour Créer des entités points dans Autocad à partir d'un Fichier ASCII. Fonction intéressante pour son efficacité dans le cas de points denses

Ces fonctionnalités d'import-export permettent au choix de saisir ou modifier des points avec l'éditeur graphique très puissant d'Autocad ou par l'intermédiaire de fichiers ASCII.
Il est aussi possible, lors de la saisie des mesures (étapes suivantes), de fournir un point graphique d'Autocad comme point de calage. Un numéro chronologique lui sera attribué

Il est très intéressant de terminer par l'export PTm06 Autocad de tous ces points de calages qui par la suite nous permettent de nous repérer; notamment pour la création des modèles.
 
4) Clichés, paramètres et traitements.

WIN 00
Menu
CL1 03
CL1 04
Click Droit
Signification des colonnes
CL1 06
CL1 07
CL1 08

Barre (WIN 00) contient un résumé rapide de la fonctionnalité correspondant au bouton ou à l'objet se trouvant sous votre curseur.
C'est la méthode la plus efficace pour trouver la fonction correspondant à votre besoin.
Cette aide rapide est implémentées sur les boites de dialogues les plus importantes.

Bouton (CL1 03) :  Affecte toute les valeurs d'Emq qui suivent aux données CP GPS de tous les Clichés. Les valeur d'Emq (Vide) ou -2 ne sont pas concernées. Une valeur d'Emq à -1 entraine une invalidation de la valeur CP GPS.
Valeurs (CL1 04):  Ces valeurs sont les Emq courantes par défaut que vous pouvez appliquer aux CP GPS s'il y en a. Elles sont également prises lors de la création ou de l'import de nouveaux CP GPS.
Tag  (CL1 06) :  Pour les photos aériennes les angles sont présentés (et stockés) selon PHI, Oméga, Kappa en degrés décimaux. En terrestre, les angles de la forme Gisement, Angle vertical et KAPPA=Rotation caméra en Grades sont plus lisibles.
(CL1 07) :  Pour associer une caméra au cliché courant. Cela est nécessaire dans le cas ou il y a une correction de caméra de type Grille ou Radiale.
Dans les autres cas, s'il n'y a pas de caméra de définie pour ce cliché, le calage sera basé sur la caméra courante au moment du calcul des orientations internes.
La focale ainsi que la hauteur de vol sont des paramètres liés à chaque cliché.
(CL1 08) :  Défini les offsets, dans le système caméra, du centre de l'objectif. Intéressant dans le cas de prises de vues terrestres. voir (CLI 03) pour plus d'informations.

4.1) Créer les Clichés par importation des Images.

CLI 01
CLI 02
CLI 03
CLI 04
CLI 05
CLI 06

Menu(CLI 01)  Lorsque vous partez d'un projet existant contenant des clichés, cette fonction permet d'associer un nouveau répertoire pour chaque image introuvable.

Menu(CLI 02)  Pour créer des clichés en sélectionnant des images avec l'explorateur de Windows.
Il est également possible de glisser cette liste de fichiers, directement depuis l'explorateur Windows pour arriver au même résultat.
C'est la méthode à utiliser dés l'ouverture du chantier pour créer tous les clichés de façon automatique.


Par Sélection ou Glisser de fichiers sous Windows vous importez et créez tous vos clichés (Non calés pour l'instant).

Cas de mission ADS80
Il faut Glisser les fichiers "---.SUP" et non les fichiers "---.TIF".
Vous obtiendrez alors directement des fichiers callés prêt à l'emploi.
Il ne vous restera qu'à ajuster la taille des modèles pour avoir un changement de modèle automatique adapté (voir MO 04)
4.2) Importer/Exporter la Trajectographie (points GPS et angles) ou les centres perspectifs des clichés.

Menu(CLI 03)  Pour Importer/Exporter un fichier de trajectographie (points GPS et angles) ou les centres perspectifs des clichés.
    - Import/export des éléments de calage et des éléments GPS des centres de clichés.
CL4 01
CL4 02

Les données X, Y, Z, Oméga, Phi, Kappa respectent les conventions classiques de photogrammétrie.
Dans le cas de Photo terrestres, il est intéressant de connaitre les coordonnées précises du centre perspectif et les orientations approximatives de votre caméra (appareil photo numérique).
Pour ce faire, les options H ,V, R correspondant respectivement à l'import du Gisement et de l'angle vertical de la caméra et de sa Rotation (en général 0,100,200 ou 300, toutefois 110 est possible).
La 'Rotation' suit le schéma suivant (Caméra vue de l'arrière) :

Ces Valeurs "Horizontal orientation", "Vertical angle" et "Rotation", ne sont pas conservées. Elles sont immédiatement converties en un équivalent de "Omega, Phi, Kappa".

Pour le cas du terrestre et pour les points GPS, il y a possibilité d'introduire des offsets dans le système "Caméra".
Ce sont les valeurs pour "ox", "oy" et "oz" en mètres  qui correspondent aux coordonnées d'un point d'articulation de la caméra dans le système ox, oy, oz de la caméra (ci-dessus).
Notez que "oz" est positif dans le sens Objectif vers Arrière caméra.
"oz" objet photographié est donc négatif . 'oz' est positif si le point d'articulation est vers l'arrière de la caméra. On a un système de coordonnées normal.
Vous devez fournir les coordonnées X, Y, Z de ce point d'articulation comme centre GPS.

Le coefficient  "of" est spécial. Il correspond à un coefficient dépendant de la focale. Sont intérêt est que si vous ne connaissez pas la focale de votre caméra (Cas ou vous utilisez le zoom par exemple), Vous vous repérez par rapport au fond de chambre.
On a la formule "oz-final' = oz + of  * focale-courante. Comme généralement la focale est exprimée en mm, "of" sera de -0.001, soit "oz-final" = oz + focale-courante(en mètres).

Le flag 'Ro' correspond au type de Rotation de caméra à appliquer à ces offsets . Si Aucune, alors ces offsets sont des translations. En générale, ont applique toutes les rotations, sauf dans le cas par exemple d'une caméra fixée sur un théodolite auquel cas on n'applique pas l'angle de rotation Kappa = Rotation sue l'axe de l'objectif.

Saisir (CL4 01)
Vous devez définir l'ordre des colonnes de votre fichier ASCII par une suite de lettres séparées par un caractère séparateur.
Chaque lettre a une signification mnémonique (N pour Nom, X pou X, O pour Oméga, P pour Phi K pour Kappa, eO pour Emq Oméga).
Pour avancer d'une colonne sans la prendre en compte, Ajoutez une ','.
Par exemple ",N,,X" implique que l'on passe les colonnes 1 et 3, X est en colonne 4.

Boutons (CL4 02)  Pour pouvez importer et exporter de façon standard les calages de clichés ainsi que les points GPS.
L'ordre des angles est en général Omega, Phi, Kappa mais sur certains appareils analogiques ou BINGO on peut avoir l'ordre Phi, Oméga, Kappa.
Selon les cas vous choisissez les unités désirées (degrés, grades ou radians) et le sens de rotation.
Dans le cas où les emq eX, eY, eZ.. ne figureraient pas dans le fichier d'import, on prendra celles figurant dans cette boite de dialogue.
Si vous avez la chance d'avoir des calages à votre disposition ou des points GPS de vos centres de caméra, vos clichés sont alors presque calés.
Pensez à copier les valeurs XYZ et oméga, phi et Kappa des CP GPS vers les centres perspectifs des clichés avant la création des modèles
Dans ce cas, la fonction fabrication automatique des modèles manquants vous crée tous vos modèles et vous n'aurez pas à faire l'étape création des modèles.

Menu(CLI 04)  Pour rallonger le No des Cliché par ajout de '0'.
Dans le cas où l'on a besoin de No de clichés avec plus de caractères, cette fonction ajoute des '0' en tète du No de Cliché.
Le No de cliché prend en compte les derniers caractères numérique du nom de Cliché.
Menu(CLI 05)  Export partiel des cadres de clichés.
On exporte les cadres de clichés dans Autocad. Les clichés inutiles, cas totalement recouvert par d'autres clichés ne sont pas Envoyés.
Menu(CLI 06)  Export partiel des cadres de clichés.
On exporte les cadres de clichés dans Autocad. Les clichés inutiles, cas totalement recouvert par d'autres clichés ne sont pas Envoyés.

4.3) Menu de traitement Agissant sur les clichés sélectionnés (click droit sur liste clichés):

CL2 01
CL2 05
CL2 03
CL2 04

CL2 02
CL2 04

Sur un jeu de sélection d'images vous pouvez appliquer une série de fonctions.

Notamment vous pouvez:
   -CL2 01: Modifier en série la focale de caméra, la hauteur de vol, et inverser les axes du cliché (KAPPA + 180 degrés).

   -CL2 02: Agir sur les Offsets (système camera) par le menu. Vous pouvez dupliquer les offsets d'un cliché sur toute une série ou Valider les offsets courants non nuls. Cette validation calcul un nouveau centre perspectif corrigé des offsets (ox,oy,oz et of) en prenant en compte les orientations et la focale courantes des clichés. Ces notions d'offsets permettent, si vous fixez un support adapté sur une canne de prisme ou sur un trépied, de retrouver précisément le centre perspectif du cliché par la connaissance d'un point décalé de façon constante.

   - CL2 03: Exporter et Importer ces clichés sous l'éditeur graphique Autocad. Il est très intéressant de pouvoir translater et tourner ces clichés de façon très visuelle sous Autocad et de réimporter les résultats. Tout est réimporté, y compris les Phi, Oméga et l'échelle. Pour caler les photos dans l'espace cette fonctionnalité est même indispensable.

   - CL2 04: Bloquer/débloquer les éléments d'orientation des clichés. Ces fonctionnalités servent surtout quand il y a de grosses fautes dans les données d'aérotriangulation, que les données approchées des orientations sont trop mauvaises et que le calcul en bloc devient impossible (divergence des calculs). On avance alors pas à pas jusqu'à ce que l'on mette en évidence l'erreur. On bloque par exemple les centres de clichés à ± 1 mètre et on lance un calcul. On passe l'Emq à 10 mètres, on recalcule. On finit par libérer les valeurs par un Emq=-1.
Une autre méthode consiste à lancer le calcul sur quelques clichés (click droit sur une sélection de clichés). Ce calcul étant correct, on bloque les valeurs  d'orientations de ces clichés calculés à un Emq=0. On recalcule avec plus de clichés et on recommence jusqu'à ce que l'on trouve les erreurs.

   - CL2 05: Modifier les Flags relatifs au clichés.
Les différents Flags Clichés sont les suivants :

5) Saisir les orientations Internes (Clichés Argentique).
OI01
OI02
OI03

Dialogue (OI01)  Dans le cas d'une caméra numérique, il y a juste à cliquer sur le bouton "Mesures Standard".
Il vous suffit d'appliquer ce calage à tous les clichés relatifs à cette caméra.
Pour ce faire, vous devez définir les coordonnées (en coordonnées Cliché:0,0 au centre de l'image) des points fiduciels de la caméra de la façon suivante :
    No 1: Haut Gauche (Pixels (0,0))
    No 2: Haut Droit (Pixels (Xmax,0))
    No 3: Bas Droit (Pixels (Xmax, Ymax))
    No 4: Bas Gauche (Pixels (0,Ymax))

Dialogue (OI02)  Si cette case est cochée, lorsque vous appliquez un nouveau calage, les mesures clichés sont recalculée. Ainsi, dans le cas d'image numérique, les mesures Image sont inchangées.

Dialogue (OI03)  Ce paramètre d'orientation permet, dans le cas de prise de vue terrestres, de n'avoir qu'une caméra pour des prises de vues prisent avec la caméra en mode vertical ou horizontal.
Par simplification, lorsque vous prenez les photos, essayez de vous limiter à 2 positions. Horizontal correspondant à pas de rotation et vertical à une rotation de 90 ou 270 degrés.

En aucun cas il faut modifier les images en rotation par un logiciel externe sinon vous devez créer une autre caméra adaptée à cette nouvelle rotation.

Dans le cas de clichés SCANNES, il faut bien faire attention à la correspondance des points que vous mesurez avec ceux de la calibration de la caméra.
Par un double click sur un cliché à droite, l'image apparait dans une fenêtre.
Vous saisissez les points fiduciels de ce premier cliché, vous le validez, et vous appliquez ce calage à tous les autres clichés.
Le premier cliché est calé, les autres sont à affiner.
Vous mettez un Zoom adapté, le bouton VALIDE+SUIVANT valide les mesures et affiche l'image suivante. A chaque click, on vous présente le point fiduciel suivant du cliché courant.
Si vous avez plusieurs caméras dans ce dossier, alors vous repassez dans le tag "Caméras" pour mettre à jour les éléments de la nouvelle caméra et vous continuez vos orientations internes.
La caméra courante est toujours prise comme référence pour le calcul de ces orientations internes.

N'oubliez pas de sauver les résultats de cette étape.


6) Aérotriangulation Automatique (Autocorrélation).

AS01
AS02
AS03
AS04
AC01
AC02
AC03
AC04
AC04
AC05
AC06
AC07
AC08
AC09
AC10
AC11
Statistiques Cliche
Menu Clic Droit

L'autocorrélation permet d'automatiser le calcul de l'aérotriangulation et de limiter la saisie manuelle des "Ties points". Elle comporte de se déroule en 3 phases principales
  1. La création des fichiers de points clés. Chaque fichier porte le même nom que le fichier image et a pour extension ".sift". Généralement, seulement 10 pour cent de ces points clés pourront être associés à une autre image.
  2. Pour chaque couple d'image, la recherche de points clés identiques (MATCHING) avec calcul de faisceau et élimination des points erronés.
  3. Filtrage des points faux (environ 40 pour cent) et  calculs en bloc de l'aérotriangulation de façon itérative. Cette phase est la plus difficile car 40 pour cent des points corrélés sont faux, c'est beaucoup et dans certains cas, si les valeurs approchées du calage d'un cliché sont fausse, on peut trouver une solution de calage fausse en conservant malgré tout  50 pour cent des points.
6.1) Création des points Clés.

Cette fonctionnalité existe à l'identique dans le module de préparation des fichiers Image (RASTERCONVERT).
RASTERCONVERT est plus rapide et ne nécessite pas de Licence.
Cette fonctionnalité utilise les fonctions graphique de la carte graphique. La carte graphique doit donc être compatible "OpenGL".

(AS01) Paramètres relatifs à la création de ces points clés.
Les paramètres sont séparés par un ';'. Ces paramètres sont documentés dans diverses bibliographie. Voici le lien de l'une d'entre elle : http://cs.unc.edu/~ccwu/siftgpu/manual.pdf .
Des configurations type peuvent être prédéfinie dans le fichier "..\INI\PMS3D.DEF" rubrique "[SIFT_OPTIONS]".
Les principaux paramètres sont les suivants :
(AS02)Niveau de dégradation des image pour calculer ces points clés. (AS03) Taille de l'imagette (Thumbnail) Permettant des calculs de matching rapide
On se sert de cette sous image pour tester la possibilité de corréler une image avec une autre, pour trouver les paires d'image possible et pour calculer des faisceaux approchés.
Cela génère un gain de rapidité important.
En règle générale, on fixe cette valeur à 512 (512x512 pixels).

6.2) Principe général du Matching et des calculs.

Pour pouvoir traiter aussi bien des clichés de 1Giga pixels que des clichés pris avec des appareils grand public, pour gérer plusieurs caméras, prendre en compte les données de trajectographie et les calibrations de caméras, ne pas limiter les nombre d'images, l'option du calcul tout ou rien n'a pas été retenue.
Imaginez qu'après un ou plusieurs jours de calcul le résultat soit faux, et que votre seule solution soit simplement de relancer ce même calcul en espérant que ça se passe mieux. Ce ne serait pas satisfaisant.
L'option prise est de pouvoir à tout moment calculer, stopper ou reprendre partiellement le calage des images du projet.
Les images déjà calculées ne sont pas reprisent et sont considérées comme justes. A vous de vérifier que effectivement ces image calculées sont effectivement justes
Les nouvelles images cherchent à s'appuyer au mieux sur celles déjà calculées.
Une image est considérée comme calculée lorsque sont groupe est non nul
On considère que les image du "groupe 1" n'ont aucuns lien avec celles des autres groupes
Dans le principe, on part de l'image qui nous semble la mieux placée, on y associe une 2ème qui prend alors le groupe de la 1ère, puis une troisième et ainsi de suite.
Toutes les 10 minutes environ, on sauvegarde les résultats dans un fichier : NomFichier_LastMatch.PMS3D.
En cas de crash, la récupération de ce fichier vous donne le dernier calcul valide enregistré.
Si à un moment donné, les calculs divergent ou que les écarts semblent trop importants, le programme stop automatiquement. Il vous faudra analyser pourquoi, corriger manuellement le problème et relancer la suite des calculs.
Pour ajouter une image au groupe en cours, on exécute les calculs suivants :
- Recherche des images ayant une relation avec cette image.
- Pour chaque paire, calcul de faisceau
- Ajout de cette image au groupe et calcul en bloc partiel de la zone où à été insérée l'image
- Filtrage des points erronés et fusions des points se trouvant sur plus de 2 images.
- Calcul Helmerth si un nouveau point connu ou un nouveau centre d'image avec trajectographie est ajouté (ce calcul n'est exécuté que si il y a au moins 3 points ou CP connus).
Une des principales difficultés est de trouver, face à un état donné, l'image la mieux appropriés au calage.
Dans le cas où l'on a une trajectographie, même mauvaise, le choix se fait géographiquement, dans le cas contraire, on considère l'ordre alphabétique des noms d'image. Si le dernier cliché calé est "IMG008", on commencera par essayer d'y ajouter l'image "IMG009" ou "IMG007".
L'intégration d'une trajectographie, même imprécise, est très favorable à la réussite des calculs.
 
6.3) Préparation avant le Matching.

Avant de commencer le lancement du Matching, il faut vérifier les étapes suivantes : Si certaines données fournies sont fausses ou incohérentes, le logiciel ne pourra pas faire converger les calculs d'aérotriangulation.
En particulier, si les coordonnées des points fixes fournis et mesurés sont décalés par rapport aux centres de clichés fournis par la trajectographie, l'orientation en Absolu de l'aérotriangulation sera impossible.
Dans ce cas, il ne faut fournir que la trajectographie et appliquer un offset sur ces centres avant de saisir les points Terrain.

6.4) Matching des points clés, filtrage et calculs.

Pour les dossiers comportant plus de 50 clichés, il est intéressant de calculer un échantillon du projet. Cela permet de définir les clichés de départ, de vérifier les paramètres fournis (densité Emq etc...) et de partir de données déjà calées en absolu.
Cela fait, même le calcul <Tout Automatique> viendra s'appuyer sur ces clichés déjà calculés et dés le départ se calculera en absolu.
Ce procédé de calcul partiel évite des calculs de plusieurs heures pour au final, ne pas avoir le résultat attendu.

Pour exécuter ce calcul partiel, 2 méthodes sont possibles :
Ci-Après la descriptions des différentes options et boutons permettant les calculs d'Autocorrélation Automatique.

 (AC01) <Densité> Nombre de points moyen à conserver par image.  Considérons cette valeur égale à 800.
Cette option est utilisée par la création des points clés; on considère que pour garantir 800 points finaux par image, 800 * 30 = 24000 points clés suffisent.
Elle est aussi utilisée par la phase calcul et filtrage. On essaie de conserver une moyenne de '800 points' par image. Les points les plus intéressant restent en 'Auto points', les autre passent en 'densification points'. Dans les calculs, seuls les AutoPoints sont pris en compte.

(AC02) Type de mission pour ces images.
Dans certains cas, pour prendre certaines décisions de filtrage, il est intéressant de connaitre dans quelle conditions ont été prises les images. Par exemple, dans le cas de prise de vue aérienne, on peut considérer que tous les points distant de la camera de plus de 2 fois la hauteur de vol moyenne ou moins d'une demie hauteur de vol sont probablement faux.
De même, toujours dans le cas de prise de vue verticale, on limite les angles oméga et Phi.
Pour l'instant, cette option ne sert qu'au filtrage des points en fonction de la hauteur de vol et pour le pré positionnement du 1er cliché (vertical ou façade).
Le type "3D Complexe" limite au maximum tout filtrage. Il peut être intéressant pour visualiser en stéréo des photos de groupe dans lesquelles il y a des éléments très proches et d'autres éloignés. Ce type de photos peut être prise avec un simple Smartphone ou IPhone.

(AC03) <Calcul Bloc> Lancement ou poursuite du calcul d'aérotriangulation.
Cette option automatise le calcul complet d'aérotriangulation en chainant au mieux les fonctions manuelle AC04 à AC07 décrites ci-après et se trouvant sur ce même "DIALOG TAG Autocorrélation".

(AC04) <MATCH> MATCHING, Association des points clés et calculs des éléments de calage des clichés.
Cette fonction est le cœur du processus de calcul. Cliché par cliché, elle recherche toute les pairs possible avec les clichés déjà calé, calcul une position approchée et intègre ce cliché dans ce groupe en tant que cliché calculé
L'ordre de calcul des clichés est géographique si il y a une trajectographie, même imprécise. Dans le cas contraire, l'ordre est Alphabétique. Le noms des clichés a donc une influence importantes sur cet ordre de calcul
A chaque ajout de cliché, la fonction teste s'il est possible de caler le groupe en absolu. Pour ce faire, il lui faut au moins 3 points connus, soit des centres perspectif dans le cas où une trajectographie existe, soit des points terrain en connus XYZ.
Dés que le calage en Absolu est effectué, les valeurs de CP et les mesures sur les points terrains sont prisent en compte dans tous les calculs. En mode relatif, elle ne pouvaient pas être prises en compte car incompatibilité de système de coordonnées.
En cas de divergence des calculs moindres carrés ou en cas d'impossibilité d'associer le cliché en cours avec des clichés déjà connu, on place ce cliché dans un nouveau groupe.
Ce nouveau groupe devient alors le groupe courant.
En cas d'arrêt des calculs pour non convergence des calculs, il faut essayer de trouver pourquoi les moindres carrés divergent.
Soit un ou plusieurs clichés sont mal calés ou ont dérivés progressivement. Dans ce cas, il faut momentanément éliminer ces clichés et forcer le calcul d'autre clichés manuellement en se servant du menu Clic-Droit dans la liste de clichés de ce dialogue.
Soit des données initiales sont discordantes. Par exemple les points terrain mesurés sont décalés par rapport à la trajectographie ou tout simplement une erreur de No de point. Il suffit d'éliminer ce point ou les mesures sur ce point et relancer le calcul en bloc
Soit il n'est pas possible d'intégrer correctement le cliché en cours à l'ensemble déjà calculé. Alors la zone de recouvrement valide (là ou il y a des AutoPoints) est trop faible ou un concours de circonstances fait que des points faux d'Autocorrélation n'aient pas été détectés et figurent dans les calculs. Cela arrive en bout de bande ou lors de changement de bande par exemple. Dans ce cas, détruire les mesure sur ce cliché à problème et imposer le calcul d'un autre ou d'une série de clichés mieux placé

(AC04a) <Match Améliore> MATCHING, à partir de Clichés pratiquement callés, afin d'améliorer les résultats. Cette fonction est similaire à la précédente.
Le fait de connaitre de façon précise la position de chaque clichés, simplifie la fonction. De ce fait, on ne teste que les clichés voisins, on ne refait pas le matching entre 2 clichés si il y a suffisamment de points les reliant.
Pour lancer cette fonction, le parallaxe ne doit pas dépasser 10 pixels. Cette fonction est très intéressante pour la reprise de zone où il reste encore un peu de parallaxe. Elle peut aussi être utilisée si vous avez une trajecto très précise.

(AC05) <Fusion Points> Fusion des points entre clichés.
Globalement, pour chaque cliché calculé, cette fonction fusionne les points identiques. Lorsque qu'un lieu d'une image est corrélé sur plusieurs images avec un No différent, on les regroupe sous un même No.
Avant de faire cette opération, on vérifie que les écarts sont dans les tolérances.
Cette fonction peut être lancée à tout moment.

(AC06) <Filtre Emq> Filtrage et élimination des points hors tolérance.
On vous demande de fournir un nombre de dépassement d'Emq. On ne demande pas une distance absolue comme des mètres, des unités clichés ou un nombre de pixels car, chaque mesure peut avoir différente source et donc des précision différentes.
Par exemple, on peut considérer que la mesure d'un GPoint se fait à +- 0.3 pixel alors qu'un AutoPoints est plutôt à +- 1 Pixel. Dans ces cas 3 fois la tolérance correspond a un écart de 0.9 pixel pour une mesure manuelle et a 3 pixels pour un point Autocorelé, ce qui correspond effectivement à la réalité.
Pour la corrélation Automatique, on fixe l'Emq des mesure a 1 pixel si la précision est "Forte", 4 Pixels si l'option Précision est "Faible"
Comme de plus on peut mélanger des caméras de précisions différentes, on est obligés de raisonner en nombre de dépassement d'Emq et non de tolérance au sens écart absolu.
Cette fonction recalcule les AutoPoints en éliminant les mesures dépassant la tolérance demandée (Ecart mesure EX ou EY > N * EmqMesure)
Cette fonction prend en compte la valeur de densité de points demandés. Elle teste, sur chaque cliché et par lieu géographique la densité d'AutoPoints pour essayer d'approcher le nombre de points demandé par cliché.
Les points les plus intéressants restent en "AutoPoints" et servirons au calcul, les autres passent en "densification Points" et restent à disposition en cas de besoin ultérieur ou de changement de la variable "densité"
Cette fonction peut être exécutée à tout moment

(AC07) <Calcul Bloc> Filtrage et élimination des points hors tolérance
Lance un calcul en Bloc de l'ensemble des clichés ayant suffisamment de mesure. Le calcul se fait même si aucune données d'orientation absolues n'est fournie.
Cette fonction peut être exécutée à tout moment

(AC08) <Helmerth 3D> Calage en absolu du groupe courant
Cette fonction est intégrée au Matching.
Toutefois, vous pouvez relancer cette fonction à tout moment. C'est intéressant dans le cas ou vous avez déplacé votre trajectographie ou vos points terrain par exemple.
De même en cas de divergence des calculs, dans le cas ou un calage en absolu à été fait sur des points proches et que quelques dizaine de clichés plus loin un nouveau point terrain entre en compensation. L'effet de bras de levier fait que les valeurs approchées de ce points sont trop loin de la réalité. Un Helmerth3d manuel rétablis la situation.
Vous pouvez également vous en servir pour contrôler des "Ground Points". Vous verrez alors, grâce au tableau des écart Helmerth que les écarts sur ce point sont importants et vous pourrez le retirer des calculs.
Cette fonction peut être exécutée à tout moment. En fonction des écart Helmerth, vous la validez ou non.

(AC09) <Mise à l'Echelle> Mise à l'échelle du groupe courant
Vous avez un projet de quelques photos indépendant et vous voulez juste le mettre à l'échelle. Grace à cette fonction, vous associez une distance mesurée sur les photos à une distance terrain
Avant de lancer cette fonction, votre projet doit être calculé.
Cette fonction peut être exécutée à tout moment

(AC10) <Maj.Statistiques> Mise à jour des Statistiques de qualité relative à cette Aérotriangulation.
Nbre.Mesures
Ecarts avec la Trajecto
Mesures sur Clichés Voisins
On met à jour le tableau relatif aux Clichés, situé à droite. Bouton [Maj.Statistiques] dans la page Autocorrélation pour mettre à Jour.

(AC11) <Ctrl.Graphique> Affichage Graphique du schéma de cette Aérotriangulation.

6.5) Menu Click Droit sur sélection de clichés.

AM01
AM02
AM03
AM04


(AM01) <Affecter/Modifier le groupe de ces clichés>
Permet de modifier le groupe des Clichés. Il faut juste savoir que deux clichés de groupe différents sont considérés comme n'ayant aucune relation.
On peut se servir de cette notion pour isoler provisoirement certains clichés de la liste des clichés à MATCHER.

(AM02) <SIFT des clichés>
C'est la fonction "SIFT" vue ci-avant mais sur une sélection de clichés.

(AM03) <Effacer le Matching et le mesures>
On efface toute les mesure d'autocorrélation sur les clichés sélectionnés. Le groupe ainsi que les Flags de calage sont mis à zéro.
Les mesures sur les TPoint et le GPoints sont conservées en l'état.

(AM04) <MATCH des clichés>
C'est la fonction "MATCH" vue ci-avant mais sur une sélection de clichés.

6.6) Mesure des points Terrain.

Avant de mesurer les points terrain, il faut construire tous les modèles afin de pouvoir monter les vues en stéréo scopie.
Si les clichés ne sont pas encore calés en mode Absolu, il faut procéder de la façon suivante :  
6.7) Vérification et amélioration des résultats.

Le premier outils pour contrôler les résultats, est de passer dans le Dialog <Analyse> et d'afficher les écarts sur les "AutoPoints". Penser à mettre le filtrage des points de façon à ce que les AutoPoints figurent dans le tableau des écarts.
Il est alors possible d'éliminer les mesures complètement fausses et d'en remettre certaines qui semblent utiles.
On relance alors une nouvelle compensation en bloc, avec ou non recalcule d'offset.
On peut aussi redemander une calibration de caméra en se basant sur les mesures d'aérotriangulation courante. Voir la documentation relative au dialogue <Cameras>
La fonction de Filtrage des points (Filtre Emq) est très pratique et peut être appelée à tout moment pour remettre des mesures de nouveau dans la tolérance et en enlever d'autre qui sont devenues hors tolérance
Une autre fonction intéressante se trouve dans le Dialogue <G.Points>
En Click droit sur une série de points, vous avez la possibilité de recalculer ces points, même en prenant en compte les mesures non valides. En effets, certains écarts du modules Analyse sont élevés, simplement par ce que le point concerné n'a pas été recalculé dans le calcul en bloc (pas assez de mesure ou considéré comme faux).
Dans ce même Dialogue <G.Points> le bouton <Purger Points> permet la suppression des points inutiles car sans mesures.

7) Création des Modèles (paire de clichés pour la stéréoscopie).

MO 01
MO 02
MO 03
MO 04
MO 05
Menu (MO 01) Crée tous les modèles manquant de façon Automatique.
Elle s'appuie sur l'ordre alphabétique des clichés pour constituer les modèles (CLI01 avec CLI02...).
Pour les vols Aériens, c'est en général le cas. Dans le cas de clichés nommés CLI_9,CLI_10... elle ne fonctionnera pas correctement.
A la fin de la création, un recalcule de recouvrement est exécuté

Menu (MO 02) Crée tous les modèles manquant de façon Automatique selon leur position (Analyse Graphique).
Selon que la caméra est à 90 degrés ou non (Mode portrait ou Mode paysage), ou la définition des points fiduciels, il y a 2 possibilités.
En général, si les clichés apparaissent Verticaux la solution Droite/Gauche est la bonne. Si ils apparaissent Horizontaux c'est Haut/Bas la solution.
Si il y en a dans tous les sens, il faut créer les 2 possibilités

Menu (MO 03) Recalcule des recouvrement entre les Modèles.
Le recalcule de la position de ces modèle, correspond à un recalcule du modèle en partant des informations clichés.
La largeur et Hauteur de recouvrement a fournir s'exprime en unités terrain (généralement en Mètres).

DM 01
DM 02
DM 03
DM 04
DM 05
DM 06
Click Droit
DM 07
DM 08
DM 09
DM 10
DM 11
DM 12
DM 13
DM 14

Vous devez créer vos modèles, en générale par bande de vol.
Selon le sens de vol et l'orientation future de votre modèle (plein nord quand c'est possible et non pas plein sud), vous donnez le numéro de cliché le plus à gauche de votre bande et celui du cliché le plus à droite (Dans le cas de vol retour, le numéro le plus élevé sera à gauche).

(DM 01) Lorsque vous chargerez un modèle, la vue sera conforme aux angles Phi/Oméga et Kappa du modèle chargé si coché.
Dans le cas de non coché, on essaiera de conserver les orientations de la vue courante; Il y aura alors vérification que les tolérances liées à l'axe Z et à l'orientation Kappa sont respectés (DM 10).
(DM 02)  Pour les photos aériennes les angles sont présentés (et stockés) selon PHI, Oméga, Kappa en degrés décimaux. En terrestre, les angles de la forme Gisement, Angle vertical et KAPPA=Rotation caméra en Grades sont plus lisibles.
(DM 03) Lorsque l'on est en modèle Automatique, le changement de modèle vérifie que l'écart de verticalité et d'orientation (DM 03) sont respectés.
Si ce n'est pas le cas, on passe au test de modèle suivant
(DM 12) Selon le recouvrement entre clichés dans le sens du vol, pour avoir un rapport base/hauteur correct on ne peut plus compter un modèle 'ClichéX/Cliché X+1'.
Cette option permet d'imposer 'CLI_X/CLI_X+2' ou 'CLI_X/CLI_X+3'... . Le mode 'Cliché Suivant Auto' prend en compte le recouvrement souhaité pour trouver la meilleure solution.
Cette option a un impact direct sur la précision les futures mesures XYZ.
(DM 13) Défini le taux de recouvrement souhaité entre 2 clichés d'un Modèle.
Cette Valeur est utilisée par la création des modèles selon la position graphique et également selon l'ordre alphabétique si le choix du cliché associé est Automatique (DM 03)
(DM 14) Ne prendre en compte que les clichés qui respectent le SCU courant
Cela est intéressant dans le cas de façade par exemple. Si notre courant est dans le plan d'une façade de bâtiment, seuls les clichés concernant cette façade seront utilisés pour générer les modèles
(DM 04) Défini la Largeur et Hauteur des modèles à créer (Echelle X et Echelle Y des INSERT AutoCAD).
(DM 05) Permet de définir un ordre particulier de la liste des modèles. Cela est intéressant pour changer de modèle en Photo terrestre.
Dans un plan donné, le changement Automatique de clichés fonctionne bien, même en mode spatial, mais quand vous devez passer d'une face de bâtiment à une autre face, la solution est de lancer la commande 'PMS_CURMODEL' (se trouve dans la palette PMS3D en Model+ et Model-). Cette commande passe du modèle courant au modèle précédent ou suivant en respectant l'ordre défini par les Index.
(DM 06) Par un click Droit, un menu permettant d'exporter, de supprimer ou de modifier des valeurs agira sur les modèles sélectionnés.
(DM 07) Permet d'ajouter tous les modèles d'une bande en ne définissant que le 1er et le dernier cliché de la bande.
(DM 08) Permet l'ajout d'un seul Modèle.
On vous demandera de cliquer, sous Autocad le centre du cliché à Gauche (Au niveau du sol ou de l'objet photographié), celui du cliché le plus à droite et un troisième point (ou option H pour plan Horizontal= PV aériennes ou V pou plan vertical = Façades) pour définir le plan des photos.  Vous validez le recalcule des centres perspectifs des clichés. Voir ci-après pour la vérification des modèles générés.
(DM 09) Affichage et édition des données relatives au modèle courant. La modification n'est effective qu'après validation (DM 11)
(DM 10) Définition des tolérances qui définissent si l'on doit réorienter ou non la vue courante lors du chargement d'un modèle. Si les tolérances sont dépassées, la vue s'oriente en fonction des clichés. Dans les cas de calcul automatique des modèles, ces valeurs sont également prises en compte. La base mini évite, en mode terrestre, le montage d'un modèle sur 2 clichés ayant le même Centre Perspectif.
(DM 11) Validation obligatoire pour que les modifications manuelles ci-dessus soient prises en compte.

Vérification des modèles générés
Vous devez vérifiez la validité des modèles générés de 2 façons avant de passer à l'étape suivante:
    1) Par double click sur un modèle (à droite) le modèle s'affiche dans une fenêtre.
Vous vérifiez que la zone de recouvrement est conforme (cliché "6915" à gauche et "6914" à droite), que le nom de la vue est "6915/6914" et non "6914/6915".
Dans le cas contraire, vous corrigerez en ajoutant 180 degrés aux Kappa des clichés concernés (Menu click droit sur Liste des Clichés, Dialogue "Clichés" , ou en inversant les noms du premier et dernier cliché et en recommençant l'opération précédente ou en tournant de 180 degrés la vue courante d'Autocad.
Vous pouvez également vérifier les coordonnées de vos points fiduciels. Si leur sens est inversé, vous avez une fonction d'inversion dans la rubrique "O.Internes". Cette dernière solution doit être utilisée avec précaution.
    2) Menu (MO 04) pour exporter les Modèles sous Autocad. Vous pouvez alors vérifier leur taille et leur positions relatives.
Vous pouvez utiliser les fonctions Autocad pour manipuler ces INSERT "AERMODEL", leur appliquer des translations, rotations, changements d'échelle, Changement de Normale changements de système de coordonnées, de taille.
Lorsque tous les modèles ont une zone de recouvrement qui vous convient, vous pouvez alors les réimporter afin de valider ces modifications graphiques.

    3)Menu (MO 05) Pour Mettre les normales des modèles identiques au SCU Courant d'Autocad (par sélection graphique).

Vérification de la cohérence des Centre perspectifs de vos clichés


La fonction LOAD/INS de la palette vous permet de charger les images relatives à ces clichés.
Vous contrôlez ainsi visuellement la cohérence de vos calages (vérification qu'il n'y as pas d'erreur de rotation de 180 degrés par exemple).

Notes:
Ces fonctions d'import/export de points, de clichés, de CP GPS et de modèles sous Autocad peuvent être utilisées à tout moment.
C'est une façon très visuelle de vérifier un état instantané, ou d'appliquer des transformations à l'aérotriangulation  de la même façon qu'on l'appliquerait à toute autre entité Autocad, il n'y a pas de différence.

8) Saisir les mesures sur les modèles en stéréo.
 

Mes 01
Mes 02
Mes 03
Mes 04
Mes 05
Mes 06
Mes 07

Par un double click sur le nom du modèle désiré à droite, l'image stéréo s'affiche.
(Mes 01) Pour démarrer la saisie d'un ou de plusieurs points, de façon Automatique ou Non. Avant de saisir, vérifiez bien l'option Mes 02
Sachez que la première lettre d'un nom de point est conforme aux conventions suivantes:
N >> New ou Nouveau point. Ce point ne figure que dans ce modèle pour l'instant. Il passera en T dès que ce modèle sera validé.
T >> Point de Transfert déjà mesuré dans d'autre modèle(s). Normalement nous ne devons pas changer les mesures déjà existantes mais seulement compléter celles relatives au cliché non mesuré.
Z >> Point uniquement connu en Z.
P >> Point uniquement connu en XY.
Toute autre lettre considère le point comme un point terrain connu en XYZ (sauf si les emq disent le contraire: emqX=-1 >> X du point inconnu) .
(Mes 02) Défini si les clichés sont calculés ou Non. Seuls les clichés marqués comme non calculés seront compensés ou non bloqués.
Si vous avez "Right not calculated" cela signifie que vous considérez que le cliché Gauche est calculé et donc non modifiable, le cliché de droite s'appuiera donc sur ces valeurs de XYZ et Phi, Oméga et Kappa de gauche pour se placer.
(Mes 03) Bloque (lock) ou libère les mouvements de clichés. Les touches CTRL,WIN et ALT on le même effet.
(Mes 04) Pour passer au modèle suivants ou précédent.
(Mes 05) Pour lancer un calcul de modèle (modèle indépendant; pas en block). Si Auto est coché, Alors, il y a un calcul automatique à chaque point saisi.
(Mes 06) Calcul en block de l'ensemble du projet. Les clichés sans mesure sont automatiquement exclus.
(Mes 07) Validation du Modèle. Lezs points 'N*' Passent en 'T*'=Ties points qui seront, pour tout calcul de modèle indépendant, considérés comme des points Fixes. Ne pas oublier cet étape dès qu'un modèles est saisi et ne comporte plus de fautes.

Procédure pour saisir les mesures:
Par vous mettez en conformité le cliché non calé avec le cliché calé.

MS 01
MS 02
MS 03
MS 04
MS 05
Dans le menu déroulant des noms de point validez AUTO* (MS 01) . Le système se déplacera automatiquement au plus près des points à mesurer. Vous disposez d'une pédale (ou bouton) pour bloquer débloquer un cliché par rapport à l'autre, une autre pour lancer le Zoom=2, et une troisième pour valider le point. La barre espace passe la mesure d'un point non mesurable ou inutile.
L'ordre, la position, et le nombre de points de liaison à saisir sont paramétrables et définis dans le fichier de configuration "PMS3D.INI", voici cette ligne:
'Posit des NewTiesPt en mode Auto (FX,/FY,>>Tol Rech X/Y ; N,PosX,PosY >>Nouveau Point ; T,PosX,PosY >>Nouveau Pt (recherche sut TiesPts)
NEW_TP=FX,0.15!FY,0.15!T,0.1,0.1!T,0.1,0.9!T,0.5,0.5!T,0.9,0.1!T,0.9,0.9!T,0.5,0.1!T,0.5,0.9!T,0.1,0.5!T,0.9,0.5
On travaille dans un système de coordonnées Image. Le point de coordonnées 0,0 est en haut à gauche de l'image, celui de coordonnée 1,1 est en bas à droite.
FX,0.15 défini une zone de recherche de +-0.15 * largeur de cliché.
La lettre T signifie que s'il existe déjà un Ties point en un lieu, on reprendra ce point comme point d'orientation.
Si pour une question de non pointage possible vous mesurez ce point à coté , le fait de "unlocker" le cliché fait que vous mesurerez un New Point.

Menu (MS 02) est Similaire à la fonction précédente sauf que le nombre de Ties points proposés est réduit.
Souvent on met uniquement 2 points d'axe par cliché. Cette fonction est adaptée aux missions ayant une trajectographie.
Dans PMS3D.INI le variable correspondante est : NEW_TPMINI=FX,0.15!FY,0.15!T,0.5,0.1!T,0.5,0.9

Menu (MS 03)Balaie de façon automatique les Grounds Points du modèle non mesurés. Similaire à la fonction précédente sauf qu'il n'y as pas de test ni de création de Ties points.

Une fois les 6 premiers points mesurés, vous avez normalement la stéréo.
De façon automatique, on vous demandera le pointé de tous les points de transfert et les points de terrain mesurables sur ce modèle.
Le plus difficile est de démarrer et de mesurer les 2 ou trois premiers points terrain. Vous avancerez à vue, de modèle en modèle tant que vous n'aurez pas mesuré ces 3 premiers points. Les mesures de 2 points en XYZ, d'un troisième en Z sont suffisantes pour autoriser le premier calcul en bloc. Il est parfois intéressant de créer un point temporaire en Z (il sera transformé en T point par la suite), juste pour permettre le calcul en bloc.
Vous n'êtes pas obligé de commencer les mesures par le modèle en bout de bande. Il est plus intéressant de commencer par le modèle comportant le plus de points connus.
Dés qu'un nouveau point est mesuré, le calcul du modèle indépendant est exécuté. Dans ce mode de calcul de modèles indépendants (contrairement au calcul en bloc), les T points sont considérés comme des points fixes, seuls les N points sont recalculés.
N'hésitez pas à faire des sauvegardes ou des "sauver sous" à chaque étape intéressante des mesures validées.
Tout cela parait compliqué mais ne paniquez pas. Coté pratique, avec l'habitude, cela prend 1 à 3 minutes par cliché:
Je lance Mesure AUTO.
Je repère un point, pédale 'zoom*2', pédale 'unlock', je pointe finement avec mes manivelles, pédale 'pick point'. Je repère un point,.......... (pour les 6 points de calages).
Je pointe finement la mesure manquante sur un cliché du T point déjà mesuré sur l'autre, pédale 'pick point'...... Pour tous les T points mesurés sur les clichés voisins.
J'affine le pointé pour tout point de terrain proposé, pédale 'pick point'.
Je relance Mesure AUTO et complète les éventuelles mesures demandées qui manqueraient.
Je vérifie les écarts.
Si j'ai au moins trois points connus, je calcule en bloc :Mes 06 , je vérifie l'Emq général, puis je valide le modèle (
"MODEL is OK" Mes 07) et je sauve ("SAVE").
La coche "
Draw" permet d'afficher les points, les mesures et les écarts dans la fenêtre stéréo.
Je passe au modèle suivant. Ainsi de suite.

Menu (MS 04) Nouveaux Ties points manuellement:
En boucle on vous propose un nouveau New point libre et on vous demande de le pointer où vous voulez.

Menu (MS 05) Nouveaux Ground points manuellement:

En boucle on vous propose un nouveau G point libre. On vous demande sa position graphique sous Autocad (fenêtre CAO) puis on vous demande de le pointer sur le modèle stéréo.

Barre de Menu relative à la saisie des mesures:

Par vous mettez en conformité le cliché non calé avec le cliché calé.

MB 01
MB 02
MB 03
MB 04
MB 05
MB 06
Menu (MB 01) Pour lancer le calcul en Bloc du Projet.
Menu (MB 02) Pour Filtrer les points à mesurer. Utile en mode terrestre lors de la saisie de façade de bâtiment. Ce filtrage évite d'avoir dans la liste ou en mesure automatique, tous les point qui font partie de la façade opposée à celle que l'on mesure.
Pour activer ce filtrage, il faut exporter les points sous Autocad et en vue de dessus, sélectionner les points relatif à la façade courante grâce à cette fonction.
Menu (MB 03) Pour supprimer le filtrage activé ci-avant.
Menu (MB 04) Ajoute les informations relatives à ce modèle dans le fichier de résultats courant (Fichier .HTML).
Menu (MB 05) Affiche le fichier de résultats rempli par la fonction précédente (MB 04).
Menu (MB 06) Efface le fichier de résultats courant.

Note:
Il est possible d'afficher autant de modèles que vous le souhaitez.
Le fait d'activer une fenêtre (par simple click), rend le tableau conforme à celle-ci. Le tableau reflète les données de la fenêtre active. Malgré tout il faut une bonne organisation pour travailler sur 4 ou 5 fenêtres en même temps. Le multi fenêtre est surtout intéressant pour retrouver des points de transfert entre bandes.
Lorsque vous cliquez une ligne dans le tableau, un zoom centre se fait sur ce point et, si c'est un Ground point les mouvements sont bloqués. Si vous voulez toutefois le remesurer, soit vous désactivez le bouton "lock data" soit vous supprimez la ou les mesures déjà prises.
Le click droit sur une ou plusieurs lignes du tableau offre les fonctionnalités suivantes:
 
Le click droit sur une ou plusieurs lignes du tableau de clichés offre les fonctionnalités suivantes:


9) Dossiers livrés avec une Trajectographie.

Les prises de vue aériennes sont aujourd'hui numériques.
Les coordonnées GPS ainsi que les basculements des clichés sont également fournis.

Dans ces cas, les calculs d'Aérotriangulation sont très simplifiés .
Il faut commencer par importer les données qui vous sont fournies. Exécuter les étapes suivantes: Tout cela demande peu de temps et si votre prestataire vous à fourni d'excellente données, et que vous ne constatez pas d'écart sur les éventuels points au sol que vous connaissez, votre Aérotriangulation est terminée.

Malheureusement, tout ne se passe pas de façon aussi simple et souvent vous constatez des écarts inacceptables.
Les outils décrit ci-après ont été développés pour améliorer les résultats en corrigeant certaines imperfections (Offsets matériel ou échelles).

Le principe est de mesurer des données supplémentaires de façon la plus efficace possible.
La règle applicable à tous les cas de figure n'existe pas et vous devez réfléchir à la meilleure méthode pour corriger les écarts avec le moins de saisie possible.

Sachez qu'il n'est pas conseillé, voir impossible de cocher le calcul de tous les offsets; certains sont similaires.
Par exemple, recalculer les Roll, Pitch (TR 07) en même temps que les dX Cam et dY Cam (TR 08) entrainera probablement une matrice singulière; sauf si vous avez mesuré des points à des altitudes très différentes (terrain très accidenté) ou des hauteurs de vol qui varient de façon significative.
En effet, dans le système avion, à une même hauteur de vol , un offset_Pitch est similaire à un dX_Cam.
On a la relation de similitude dX_Cam.=Hauteur_vol * sinus(offset_Pitch).

Pour simplifier, on ne coche qu'une seule couleur et, si on à des points de terrain, on y ajoute le Cyan=Offset X, Y et Z GPS.

Ci après une description des Fonctionnalités de cette boite de dialogue "TRAJECTOGRAPHIE"
TRm 01
TRm 02

Menu (TRm 01) : Crée TP AUTO :
Pour créer de façon automatique de nouveaux Ties points. Pour chaque cliché, on essaie de placer un point bas et un point haut dans l'axe des X et si demandé, un point au centre. Avant de créer ces points, on teste qu'il n'y en a pas déjà un. Il y a possibilité de ne mettre qu'un point tous les 2 ou 3 clichés dans l'axe des X.
Menu (TRm 02) :Calage Cliches=Calage CP GPS :
Cette Fonction remplace les XYZ et orientations des clichés par celles des CP GPS de la trajectographie. On retrouve cette fonctionnalité sur une sélection de clichés en Tag Clichés par un click droit sur la liste des clichés (Voir Clichés).

WIN 00
TR 01
TR 02
TR 03
TR 04
TR 05
TR 06
TR 07
TR 08
TR 09
TR 10
TR 11

Coche (TR 01) Active/désactive le dessin des mesures dans la fenêtre stéréo
Liste (TR 02) des Clichés. '*' si calé. Click Droit pour menu de fonctions relatives aux Clichés; double Click pour afficher le Cliché.
Liste (TR 03) des points mesurés ou à mesurer. Entre parenthèse figure le nombre de mesures faites sur ce point. Click Droit pour menu de fonctions relatives aux points.
Pour sélectionner un cliché par rapport à un point, on vérifie que ce point est à moins de 20 pixels du bord
Dans certains cas, il est intéressant d'augmenter cette valeur par la commande "PMS_PCLICHES" qui permet de redéfinir cette valeur (en X et en Y).
Ainsi, lors de mesures automatiques, on éliminera les points situés trop au bord des images

Boutons&Combobox (TR 04) :
Pick Ties Pt ACAD. : Pour saisir de façon interactive sous AutoCAD de nouveaux points. Pensez à mettre un Z correct ou à défaut un Z Nul (commande : élévation).
Une bonne solution consiste à ouvrir une fenêtre stéréo en mode changement de cliché automatique
, et de placer ces points de façon presque définitive.
Ainsi les mesures qui suivrons pourront être faites directement avec le zoom maximum.
Pensez à mettre un Z correct ou à défaut un Z Nul (commande : élévation).
 
Mesure TP ACAD. : Pour mesurer une série de points que l'on doit sélectionner sous Autocad. Ces points peuvent provenir de la fonction ci-avant ou d'un export Autocad.
Pour chaque point sélectionné, on propose un modèle. Le cliché gauche correspond au cliché le plus favorable (point le plus au centre possible et mesure déjà effectuée si possible). Les autres clichés concernés défileront à droite. L'option de mesurer en stéréo a été prise car elle assure une meilleure précision des mesure et évite de pointer un même point en des lieux différents. De plus cette option permet de mesurer dans des lieus où il n'y a pas d'objets caractéristiques.
Pour chaque point, tous les clichés sont déroulés. Une liste de clichés contenant ce point est crée. On présente ensuite le modèle cli1/cli2 puis cli1/cli3 etc...
Dans ce mode, les flèches du pavé numérique ont les fonctions suivantes:
Pour saisir de façon interactive sous Autocad de nouveaux points.
Pick du point (ou pédale 1):
Enregistre la mesure sur ce point. Si c'est un TP, alors ces coordonnées sont changées.
Barre espace : Passe la mesure. Passe au cliché droit suivant ou si dernier, passe au point suivant.
Flèche Droite : Cliché gauche conservé, Cliché droit suivant (en boucle).
Flèche Gauche : Cliché Droit conservé, Cliché gauche suivant (en boucle).
Flèche Bas (ou pédale 2): Bloque/débloque les mouvements des clichés (en boucle)
Flèche Haut : Passe au point suivant ou termine la fonction si plus de point.
Cette fonction est intéressante pour mesurer des points de liaison entre bandes car l'on crée une stéréo avec des clichés de plusieurs bande.

Combo Options : Vous disposez d'une option de filtrage permettant de ne proposer que les mesures nouvelles. Les option 'Mesures MONO' permettent de mesurer les points en mode mono. Les photogrammètres préfèrent en général le mode stéréo, mais quelquefois, pour calibrer une caméra, ce mode 'MONO' est intéressant.

Boutons (TR 05) :
CALC.BLOCK : Calcul en block standard du projet selon les moindres carrés. Ce calcul prend en compte les valeurs d'offsets figurant au dessous mais ne les recalcule pas.
BLOC+Offsets+Cam : Calcul en block du projet selon les moindres carrés. Toutes les options cochées (Offset X, Roll...) entrent comme inconnues dans le calcul et sont recalculées selon les moindres carrés. Pour calculer le "boresight" de la centrale inertielle, vous devez cocher les 3 cases vertes. Le résultat du calcul apparait dans les "Edit Box" correspondantes.
Valide Offsets : Les valeurs apparaissant dans les "Edit box" corrigent les valeurs Origines (CP GPS ou mesures clichés selon le cas). Les valeurs d'offsets tombent ainsi à Zéro, les valeurs des CP GPS sont corrigées.

Options (TR 06) pour traiter les corrections de translation en XYZ des points GPS (Système Géographique). Cette option n'est utilisable que si vous avez mesuré au moins un point connu au sol. Dans le cas contraire, on a une matrice singulière.
Options (TR 07) pour traiter les corrections de boresight de la centrale inertielle (IMU). Ce boresight consiste à trouver les offsets de Yaw, Pitch et Roll (respectivement Kappa, Phi, Omega) pour corriger l'IMU. En effet, ces valeurs d'angle dérivent dans le temps. Les valeurs brutes sont fausses. Systématiquement, il faut leurs ajouter une constante de correction.
Le calcul de boresight utilisé pour votre projet doit être récent et précis. La qualité des valeurs d'offset et donc de la trajectographie en dépendent.
Il est conseillé de toute façon de refaire ce calcul de boresight afin de l'affiner.
Options (TR 08) pour traiter les corrections d'offset GPS<->Caméra dans le système Avion. Les mesures d'offset de la position de l'antenne GPS par rapport au centre perspectif de la caméra faites par l'avionneur sont en général précises. Il est donc rare d'avoir à utiliser cette option, sauf éventuellement dans le cas de prises de vues terrestres.
Options (TR 09) pour traiter les corrections kX et kY d'échelle dans le système d'axe Image et 'XC' et 'Yc' du point principal.
Pour les caméras calibrées, cette option est inutile. Dans le cas de caméras à bas prix, les échelles en X et Y peuvent être légèrement différentes et vous pouvez calculer vous même les coordonnées du point principal selon les moindres carrés.
L'application de ces valeurs modifie les mesures déjà faites ainsi que les orientations internes de chaque cliché. Une proposition de changer les valeurs de calibration de la caméra en cours vous est proposée. Si vous l'acceptez, les nouvelles orientation internes prendrons en compte cette correction.

Options (TR 10) pour bloquer les modèles que vous avez déclarés. Pour tout modèle (Cli1/Cli2) figurant dans votre  liste de modèles, on ajoute l'observation XCamCli1-XCamCli2 = XGPS_Cli1-XGPS_Cli2 avec la précision que vous avez indiquée. Plus vous mettez une EMQ faible, plus le blocage sera fort.
Renseigner tous les EMQ, est équivalent à imposer une orientation relative d'un modèle (on bloque totalement un cliché par rapport à l'autre). Dans les cas standard, il n'y a pas de modèle qui relie une bande avec une autre. Si vous voulez bloquer 2 bandes, créez un modèle temporairement (vous le supprimerez plus tard) entre 2 clichés de 2 bandes différentes; si possible choisissez le milieu de bande ou alors un modèle à chaque extrémité. Pour que cette option aie l'effet désiré, n'oubliez pas de mettre des Emq importantes sur les points CP GPS de chaque clichés. Si vous ne le faite pas, alors ces Emq ne servent à rien car elles sont couvertes par les Emq CP GPS qui travaillent en mode Absolu.

Liste (TR 11) des 8 dernières mesures. Elle vous permet de suivre les mesures que vous venez de faire et éventuellement de les dévaliser ou de les supprimer dans le cas d'erreur de pointé.

Exemple Pratique de 3 bandes de 10 clichés (cas d'école que l'on complique pour la démonstration):

Attention: dans le cas d'une seule bande (ou plusieurs bandes parallèles volées dans le même sens) avec de faibles dénivelées, le calcul d'offsets XYZ et Row, Pitch et Yaw peuvent entrainer une matrice singulière. Dans ce cas contentez vous du Z et Row, Pitch et Yaw.
De même il est déconseillé de calculer des Offsets XYZ si vous n'avez pas mesuré de points au sol.
 

10) Analyse des résultats et correction des erreurs.


Menus click droit sur les Mesures:
Menus click droit sur les Clichés:

Apparaissent dans le tableau du milieu les mesures concernant les clichés sélectionnés à droite.
Vous choisissez l'effet désiré d'un double click sur une ligne du tableau du milieu (en général on choisit "Mesure Clichés du point").
Cela signifie qu'un double click sur la ligne du point '?5202' entraine l'affichage de 2 clichés, zoomés sur ce point ?5202 prêt à recevoir un nouveau pointé.


Donc ceci:

Vous définissez/archivez vos positions de fenêtres et vos zooms préférés par click sur le bouton "PMS3D" :

Pour des écarts importants, cela donne les images suivantes (la 1ère avec l'erreur et la 2ème après le click).

La Borne = position terrain, le long trait = écart et direction amplifiée par 50, la croix = position réelle.
 

Visualisation Export des résultats.

Ci-après un échantillon du listing relatif à la compensation en bloc:


LA 01
LA 02
LA 03
LA 04
LA 05
LA 06
LA 07
LA 08
LA 09


Listing AERO (LA 01)
Toutes ces erreurs moyennes quadratiques sont issues de la moyenne des EMQ constatés par thème. Ceci dans le but de donner une idée générale de la qualité de l'aérotriangulation, sans parcourir la totalité du listing.
EMQ0 : Valeur mathématique de l'erreur moyenne quadratique générale. De cette valeur découlent toutes les autres erreurs moyennes quadratiques, aussi bien les Emq de distance que d'angle ou de mesure cliché. Si cette valeur double, alors, toutes les erreurs moyennes quadratiques doubleront.
EMQ Mesure Cliché : C'est l'erreur moyenne quadratique de tous les écarts constatés sur les mesures Clichés
EMQ Clichés (Angle, X Y et Z) : Erreur moyenne quadratique moyenne constatée sur les Phi, Oméga et Kappa ainsi que sur les X Y et Z des centres perspectifs des Clichés.
EMQ Points : Erreur moyenne quadratique sur les X Y et Z des points calculés

Listing AERO (LA 02)
Offsets Trajectographie :
Ces valeurs n'apparaissent que si ces valeurs sont actives. Elles sont alors prises en compte dans le calcul moindre carrés et entrent comme inconnues.
dX,dY dZ sont les valeurs en absolu des constantes à ajouter aux coordonnées des points GPS de trajectographie en mètres.
Roll,Pitch,Yaw Valeurs de correction Roll, Pitch,Yaw à appliquer aux mesures de la centrale inertielle de l'avion. Elles affectent les PHI, Omega et Kappa des angles des CP GPS
dX.Cam,dY.Cam correspondent aux corrections à apporter à l'offset des X Y GPS dans le système lié à l'avion.
kX Image,kY Image correspondent aux corrections d'échelles en X et Y sur les mesures dans le système d'axe de l'Images

Listing AERO (LA 03)
Résultats de calcul de compensation relatifs à chaque Clichés: XYZ et Omega, Phi, Kappa des centres perspectifs ainsi que leurs EMQ.
Dans les cas d'un re-calcul de focale, la colonne "Focale" est également renseignée.
Listing AERO (LA 04)
Rappel des valeurs XYZ et Omega, Phi, Kappa des Points GPS ayant servi à la compensation en block. Dans la mesure où ces valeurs sont inexistantes ou non prises dans le calcul, elles ne figurent pas.
Listing AERO (LA 05)
On rappelle ici les écarts entre les points GPS de la trajectographie et les centres perspectifs issus du calcul. Ces écarts correspondent à la soustraction des 2 lignes supérieures corrigées des offsets GPS s'il y en a.

Listing AERO (LA 06)
CteX,CteY,CteZ,CteOmega,CtePhi,CteKappa correspond à la moyenne de tous
les écarts GPS notés en (LA 05). Cette moyenne permet de voir s'il est intéressant d'ajouter une constante à ces données GPS pour améliorer les résultats du projet.
On peut ensuite ajouter ces constantes à une sélection de clichés par le menu Click Droit sur la liste des clichés, Tag <Clichés>

Listing AERO (LA 07)
Coordonnées fournies et coordonnées compensées des points de terrain. Leur précision est fournie sous la forme Emq X, Y et Z ainsi que sous la forme d'ellipses.
Les grounds points qui ont un Emq positif sont recalculés. Les écarts en XYZ entre les coordonnées fournies et les calculs sont fournis dans les 3 dernières colonnes.

Listing AERO (LA 08)
Même chose qu'en  (LA 07) pour les Ties Points. Comme il n'y a pas de coordonnées mesurées sur le terrain, il n'y a pas non plus d'écarts.

Listing AERO (LA 09)
Liste des mesures clichés utilisées pour le calcul. Elles sont triées par clichés.
Emq X, Emq Y : Emq en unité clichés (mm) relatifs à chaque mesure. Ces EMQ ne sont qu'un rappel de votre saisie.
Vous pouvez changer ces valeurs par un Click Droit sur une sélection de clichés en tag <Clichés>.
Ecart X, Ecart Y : Ecarts en unité clichés (mm) entre la mesure faite et l'intersection du rayon partant du point visé, passant par le centre perspectif avec ce cliché.

DE 01
 

Vous pouvez visualiser les ellipses de tolérances relatives au dernier calcul en cliquant le bouton : (DE 01)
Il vous sera alors demandé une échelle de dessin et les Entités Autocad seront crées.
 
Import export avec les logiciels du marché manipulation des fichiers modèles:

Les données d'Aérotriangulation de PMS3D sont stockées dans un fichier xxx.model.
C'est un fichier ASCII totalement ouvert et lisible par tout professionnel. Il peut  être manipulé via un éditeur de texte ou par un tableur.
Toute information y est lisible et est formatée pour être facile à fabriquer.
De plus, le logiciel est le moins exigeant possible et si possible fait de son mieux pour lire ce qui est lisible, même partiellement et pour compléter ce qui manque.
Toutefois, des lignes mesures clichés: "CLIMEA;6956;?5...." sans auparavant de ligne Création Cliché: "CLICHE;6955;\\F..." ne seront pas prises en compte.
Cette propriété est en fait intéressante car, pour épurer un fichier xxx.model, il suffit de supprimer les lignes de création de clichés en début de fichier pour ne lire que les clichés restants (c'est une méthode de filtrage simple à mettre en œuvre). La meilleure reste tout de même le click droit sur une sélection de clichés.
Il y a les fonctions nécessaires pour purger les informations inutiles (points non mesurés par exemple), pour extraire une partie du fichier (sur une sélection de clichés dans un ascenseur ou graphiquement sous Autocad), pour fusionner plusieurs fichiers en mode écrasement ou fusion.
Il y a un import/export des fichiers .PRJ de PCI Géomatic.
Il y a import et export des données KLT. En export il faut recalculer les informations fournies sur KLT.
Il y a import et export des données graphiques xxxx.atl de KLT (module KLT de conversion xxx.atl vers ASCII nécessaire).
Un fichier KLT arrive sous la forme d'une ZONE de travail dans Autocad.
Il est nécessaire pour cela d'établir une table de correspondance.

Import et Export des fichiers PCAP de Zeiss.
Import de points (---.FIC) et de mesures clichés venant de l'IGN.
Import de points et de mesures clichés venant du système LEICA.
Import et Export vers BINGO qui est lu et écrit par pratiquement tous les logiciels.
Import et Export vers les produits INPHO.

Import et Export vers PHOTOSCAN


PMS3D travaille directement avec les fichier xxx.psz générés par PHOTOSCAN.
Ces fichiers "psz" sont en réalité un assemblage de fichiers XML,TIF,PLY et autres compatible avec WinZip.
PMS3D travaille principalement sur le fichier DOC.XML contenu dans ce fichier ".psz"

En Import (PHOTOSCAN vers PMS3D) :
Menu : Fichiers->Import->Import PHOTOSCAN
En Export (PMS3D vers PHOTOSCAN) :
Menu : Fichiers->Export->Export PHOTOSCAN
Si vous voulez traiter un dossier en utilisant PHOTOSCAN et PMS3D, la procédure conseillée est la suivante :
PHOTOSCAN : insérer et calculer leurs orientations approchées
PMS3D : Importer les résultats et recalculer l'aérotriangulation en bloc si nécessaire
PMS3D : Créer les Modèles
PMS3D : Prêt pour la saisie de vecteurs
PMS3D : Export dans PHOTOSCAN de l'Aérotriangulation
PHOTOSCAN : PHOTOSCAN est prêt pour calculer le MNT automatique

Import et Export vers Pix4dMapper


PMS3D travaille directement avec les fichier "xxx.p4d" générés par Pix4dMapper.
Ces fichiers "p4d" sont éditable par n'importe éditeur ASCII ou XML.
Les mesure sur les points corrélés sont récupérés du fichier "../paramms/xxx_tp_bingo.txt". Seule la version pro de Pix4dMapper génère ce fichier
Pour que les orientations et les éléments de calage soient compatible, il faut vérifier que dans pix4d, "internal Parameters Optimisation" est sur "None".
On y accède par : Local processing->Options->Advanced>Calibration)


En Import (Pix4dMapper vers PMS3D) :
Menu : Fichiers->Import->Import PIX4D (.p4d)
L'import peut être en ASCII ou en Binaire.
L'import en Binaire est sensible à la version de pix4d.
En Export (PMS3D vers Pix4dMapper) :
Menu : Fichiers->Export->Export PIX4D (.p4d)
Si vous voulez traiter un dossier en utilisant Pix4dMapper et PMS3D, la procédure conseillée est la suivante :
Pix4dMapper : insérer et calculer leurs orientations approchées
PMS3D : Importer les résultats et recalculer l'aérotriangulation en bloc si nécessaire
PMS3D : Créer les Modèles
PMS3D : Prêt pour la saisie de vecteurs
PMS3D : Export dans Pix4dMapper de l'Aérotriangulation
Pix4dMapper : Pix4dMapper est prêt pour calculer le MNT automatique et autres fonctionnalités

Export vers PATB ou PHOTOMOD
Menu : Fichiers->Export->Export PATB/PHOTOMOD

Le meilleur moyen d'exporter les données d'Aérotriangulation PMS3D vers PHOTOMOD est de passer par le Format PATB.

Cette fonction crée les fichiers suivant :

Import de fichiers PATB (LEICA LPS)
Menu : Fichiers->Import->Import PATB

Vous devez avoir monté votre projet contenant les images dans ce projet.
Vous pouvez importer les fichiers --.x-cam,--.XYZ, --.ORI, --.mea Vus en export ci-avant.
Il vous est possible de sélectionner plusieurs de ces fichiers en même temps.
Vous devrez calculer les orientations Associer les caméras aux clichés, calculer les orientations Internes et monter le modèles.

Import de l'Aérotriangulation a partir de fichiers natifs PHOTOMOD
Menu : Fichiers->Import->Import PHOTOMOD

Vous pouvez partir d'un fichier Vierge, sinon la plupart des données seront écrasées.

Cette fonction permet d'importer les fichiers Natifs de PHOTOMOD: La fabrication des Modèles reste à faire, voir le chapitre Création des Modèles.



Nous sommes à votre disposition pour étudier l'implémentation d'autres formats.
 

Exemples de Documents:

Exemple de fichier d'aérotriangulation ( *.PMS3D):
Exemple de Listing issu du calcul en Bloc par faisceaux

Affichage des clichés de l'Aérotriangulation
 

Cette Fonction d'export fait partie du module d'aérotriangulation.
Commande:PMS_AERO
Vous créez ainsi des INSERT avec Attributs :
    AENO = No de Cliché permettant le lien avec le fichier AERO ---.model
    AEOINT = Mesures Orientation Internes
 

Vous Pouvez afficher les clichés relatifs à ces INSERT par le Menu de la palette PMS3D:


ou la commande:PMS_IMGLOAD


Menu Outils aérotriangulation

OU 01
OU 02

Menu (OU_01) pour changer de système de coordonnées.


Cette fonction permet de changer de système de coordonnées de tous les éléments (points et angles) de l'ensemble du projet PMS3D.
Vous devez définir le système de départ et le système final en planimétrie et en altimétrie.
La définition des éléments d'ellipsoïde, de datum shift et la liste des projections se trouvent dans le fichier '..\INI\Projections.INI' ou  '..\INI\Projections.DEF'.
Vous pouvez en définir de nouvelles si vous le souhaitez.
Pour les projections françaises, des grilles de corrections sont utilisées.
"RAF98_BL.GRA" est une grille de correction Altimétrique pour passer des Hauteurs de l'ellipsoïde WGS84(ou GRS80) aux altitudes du NGF.
"gr3df97a.txt" est une grille de correction XY pour passer des projections Lambert I, II, III... aux projections Lambert 93 et Lambert 93 Conique Conforme Zones 1 à 9.
"egm96fr.mnt" est une grille de correction Altimétrique locale (Française) pour passer du Z ellipsoïde Hayford (système ED50) au NGF.
Il y a 3 UTM 30 déclarés dans la version proposée:
"UTM-30:UTM Ouest" (=UTM30N), la plus courante est basée sur l'ellipsoïde WGS84, en général fourni avec une hauteur d'ellipsoïde.
"UTM-30ED50:UTM Ouest" , sur l'ellipsoïde de Hayford avec un datum shift de -87,-98,-121
"ED50_IGN" , identique à la précédente mais avec un datum shift de -84,-97,-117.
Il existe une multitude de systèmes de projections. Pour éviter les erreurs, essayez de travailler soit en UTM WGS84(ou GRS80), soit en Lambert 93 ou Lambert 93 Zone pour la France.
Dans la mesure ou vous avez mesuré des points terrains, le fait d'appliquer une correction d'offset fait que vous corrigez les résidus d'erreurs produits  par ce changement de système de projection; en particulier en Z.

Menu (OU_02) Importer/Exporter calages Clichés et Centre Perspectifs GPS.
Cette fonction d'import est identique à celle relative aux Clichés